​APRR reprend l’exploitation de 3,3 km de la RCEA (N79) dans l’Allier entre le giratoire de Montmarault et La Brunatière

L’aménagement de l’échangeur de Montmarault est inscrit dans le plan de relance autoroutier signé en 2015 entre les sociétés concessionnaires d’autoroute et l’État. Les travaux d’aménagement vont débuter cet été. Ils engagent ainsi le processus de sécurisation de la RCEA.

Cette réalisation nécessite dans un premier temps la reprise d’exploitation d’un tronçon de 3,3 km de la RCEA entre le giratoire de Montmarault et La Brunatière (commune de Sazeret).

À partir du 27 mars, 9 h, ce sont les équipes APRR du district d’Auvergne qui exploitent désormais cette section à l’issue d’une transition minutieuse en collaboration étroite avec la DIR Centre-Est. Cela permettra de réaliser l’aménagement du nouvel échangeur de Montmarault dans des conditions optimales et de disposer de plus de souplesse pour gérer le chantier et ses impacts sur la circulation.

Nouveaux aménagements pour la sécurité

APRR apporte son savoir-faire et vise à faire évoluer cette section avec des caractéristiques autoroutières. Afin de garantir les interventions des équipes APRR et la sécurité des clients, des aménagements sont réalisés. Le client dispose de panneaux d’information à message variable aux extrémités du tronçon (giratoire de Montmarault et au droit du Montet). Il croise aussi désormais les patrouilleurs de la société sur cet axe.

Une caméra de surveillance placée en hauteur permet de visualiser et de contrôler l’ensemble du tronçon repris en exploitation. Des places réservées à l’exploitant APRR sécurisent ses interventions et offrent aux usagers des possibilités d’arrêt d’urgence.

Un tronçon toujours gratuit

La reprise d’exploitation par APRR ne change en rien les conditions d’utilisation de cette section. La RCEA reste gratuite et demeure sur ce tronçon en 2×1 voies dans l’attente des travaux d’aménagement de l’échangeur avec l’A71.

Préparer le passage de relais

La reprise d’exploitation se prépare depuis un an. Un repérage précis du tracé a été effectué pour s’en approprier les spécificités (tracé en 2×1 voies, poids lourds représentant 40 % du trafic, pas de sorties et d’entrées sur ce tronçon…) Les équipes d’APRR et leur chef de district ont échangé régulièrement avec la DIR Centre-Est, les dépanneurs, les sapeurs-pompiers, la gendarmerie et tous les acteurs concernés pour bénéficier de leur expérience.

Ce travail a permis à APRR d’éditer un guide d’exploitation spécifique pour ces 3,3 km de RCEA. À destination des équipes, il a permis de former chacun des professionnels et l’ensemble des intervenants extérieurs afin de garantir une sécurité optimale aux usagers.