A6, terrain d’expérimentation au service des clients APRR

À proximité des champignons géants caractéristiques de son décor, l’aire de Jugy est devenue ce jeudi 18 juillet 2019, un terrain d’expérimentation pour le groupe APRR. Les premiers tests concernent des objets connectés destinés à renforcer la sécurité et la qualité de services pour les clients, tout en optimisant la maintenance et en préservant l’environnement.
 

 

Aire Lab, au service des clients 

 
La première vague de tests, réalisée en partenariat avec Eiffage Énergie Systèmes porte sur des objets connectés destinés à améliorer le service aux clients :
 
  • Sécurité des piétons, avec des passages qui s’illuminent la nuit tombée à leur passage,
  • Fluidité des véhicules avec un stationnement guidé via du jalonnement dynamique,
  • Propreté de l’aire avec des cendriers nouvelle génération, des nettoyages de sanitaires maximisés et une optimisation des tournées de collecte des déchets.
 
 
 

Aire Lab, au service de l’environnement

 
Ces services et équipements sur l’Aire Lab intègrent également une dimension environnementale, parce qu’ils sont plus économes en énergie ou plus respectueux de la biodiversité et des ressources naturelles. Préserver les ressources en eau, c’est un des enjeux des capteurs installés dans les édicules sanitaires pour référer de la propreté d’une part et faire remonter les dysfonctionnements, comme les fuites d’eau, et mesurer la fréquence d’utilisation et les consommations, d’autre part. Ce pack intelligent permet également de calibrer efficacement l’écoulement des robinets et des chasses d’eau.
 
Par ailleurs, les capteurs installés sur différents conteneurs à déchets (« Cy-clopeurs » pour les mégots de cigarettes ou conteneurs à tri) mesurent leur taux de remplissage pour éviter les risques de débordement et optimiser les collectes, réduisant du même coup les émissions de CO2 De plus, « les Cy-clopeurs » sont combinés à une filière spécifique de recyclage des mégots de cigarettes, pour limiter leur impact sur l’environnement.
 
 
 

Aire Lab, au service de la technologie

 
APRR et Eiffage Énergie Systèmes travaillent de concert depuis la génèse de ce projet pour optimiser l’exploitation de la donnée. Leur but commun : réaliser de la maintenance prédictive et renforcer encore plus la connaissance des attentes des clients. Les données des capteurs transmises en temps réel, leur stockage, leur analyse et leur présentation sous forme de tableaux de bord permet de faciliter la prise de décision. Les équipes terrain disposent ainsi d’une interface web unique pour visualiser d’un simple coup d’oeil l’ensemble des données. L’agent peut par exemple, constater qu’un conteneur est déjà rempli à 80 % ou recevoir une alerte en cas de fuite d’eau et engager l’action qui convient dans un délai quasi-immédiat.

 

   
  

Aire Lab, au service de demain

 
En 2020, une nouvelle vague de solutions sera expérimentée, comme la régénération de la chaussée à partir des matériaux en place ou l’utilisation de liant végétal (au lieu de liant bitumineux).
 
De plus, un tapis de capteurs 3.0 fournira des messages pédagogiques au client entrant sur l’aire sur sa vitesse ou le niveau de gonflage de ses pneus. Ce système détectera en surtout les sorties en contresens et enverra une alerte à toute la
chaîne de sécurité, car la sécurité des clients reste la priorité numéro une du groupe APRR.