Un message entendu : APRR et sa filiale AREA s’engagent pour réduire le budget autoroute

 

CITO 30, le nouvel abonnement d’APRR/AREA en faveur des clients réguliers
 
Comme l’a rappelé Elisabeth Borne, ministre des transports « Nous avons eu des discussions intenses ces derniers jours et nous sommes parvenus aujourd’hui à un effort très significatif de la part des sociétés concessionnaires d’autoroutes ».
 
APRR et AREA s’engagent donc à proposer des formules qui vont permettre aux automobilistes de maîtriser leurs dépenses d’autoroute en proposant des conditions avantageuses pour les utilisateurs particuliers réalisant de trajets réguliers sur ses réseaux autoroutiers.
 
À compter du 1er février 2019, la nouvelle offre commerciale CITO 30 est accessible aux véhicules de classes 1 (voitures) et de classe 5 (motos). Elle permettra aux clients réalisant au moins 20 trajets identiques (ce qui peut correspondre à 10 allers-retours par mois) sur un parcours choisi à la souscription, de bénéficier de 30 % de réduction sur l’ensemble de ces trajets.
Cette offre nécessite l’utilisation d’un badge de télépéage, qui permet en outre, de bénéficier de voies réservées et un passage plus rapide au péage.
 
À titre d’exemple :
 
Un automobiliste effectuant 10 allers/retours par mois entre Pont-d’Ain et Beynost (A42) a dû payer 84 €/mois de péages en 2018.
En 2019, grâce à cette mesure, il n’aura plus à payer que 60,20 €, soit une économie de 23,80 €/mois par rapport à 2018. S’il effectue 20 allers/retours par mois, cela représente une économie de 47,60 €.
 
Un automobiliste effectuant 10 allers/retours par mois entre Rives et Voreppe (A48) a dû payer 62 €/mois de péages en 2018.
En 2019, grâce à cette mesure, il n’aura plus à payer que 44,80 €, soit une économie de 17,20 €/mois par rapport à 2018. S’il effectue 20 allers/retours par mois, cela représente une économie de 34,40 €.
 
Il a été rappelé que ces efforts seront sans aucune contre-partie de la part du Gouvernement ou des usagers.
 
Le respect du cadre contractuel
 
Dès le début des discussions, Élisabeth Borne avait exclu le gel des péages qu’il faudrait rattraper ultérieurement.
 
Ainsi, en 2019 la variation des tarifs de péages  sera de 1,81 % pour APRR et 2,01 % pour AREA.
 
Cela s’explique de la façon suivante :
 
→ 0,70 % de l’inflation hors tabac / soit 1,36 %
→ la compensation du gel des tarifs  de 2015 / soit 0.25 %
→ des investissements complémentaires décidés par l’État dans le cadre du plan d’investissement autoroutier pour améliorer notamment la sécurité, la fluidité du trafic et des dispositifs de protection de l’environnement / soit 0,20 % pour APRR et 0,40 % pour AREA