A48 - Grenoble
Ouverture de la 1re voie spécialisée partagée
(VSP) sur le réseau autoroutier concédé

AREA, filiale d’APRR, et le Département de l’Isère mettent en service la 1re voie
spécialisée partagée sur autoroute concédée en France, facilitant ainsi l’accès à
l’agglomération grenobloise. Accessible sous conditions aux autocars autorisés,
cette portion de l’A48 leur permettra d’éviter les encombrements aux abords de
Grenoble.
 
Transports collectifs rapides sur autoroute : une nouvelle forme de mobilité

À l’approche de Grenoble, l’axe Lyon-Grenoble via l’A48 connaît de nombreux
embouteillages aux heures de pointe. Jusqu’à présent, les autocars des lignes
départementales régulières étaient contraints de circuler sur les mêmes voies que le trafic
courant et cela entraînait des difficultés de gestion pour les transports en commun et
dégradait leur régularité. En partenariat avec le Conseil général de l’Isère, AREA a proposé
à l’État d’inclure dans son contrat de plan 2009-2013 l’aménagement d’une voie spécialisée
partagée (VSP) de 5,5 km entre les diffuseurs de Veurey et Saint-Égrève.
Son principe repose sur la possibilité pour les autocars autorisés d’emprunter la bande
d’arrêt d’urgence lorsque les voies de circulation de l’autoroute sont encombrées et ce, dans
le respect d’une réglementation adaptée.
 
Des aménagements nécessaires et complexes

AREA, concessionnaire et maître d’ouvrage de l’infrastructure, a entrepris tous les
aménagements de sécurité nécessaires, notamment le renforcement des chaussées de la
bande d’arrêt d’urgence afin de la rendre accessible aux autocars. Des équipements
spécifiques de surveillance et de signalisation ont également été mis en place et raccordés
au PC de gestion du trafic d’AREA. Ils ont été complétés par un système de détection
automatique d’incident (DAI) qui permet, dès qu’un véhicule en panne ou accidenté se
retrouve sur la bande d’arrêt d’urgence, de renvoyer automatiquement les autocars dans le
trafic normal. Le pilotage de cette VSP est assuré par le CESAR, centre d’exploitation trafic
d’AREA, en coordination avec la direction interdépartementale des routes Centre-Est (DIR
CE), qui gère l’autre section déjà en exploitation.
L’emprunt de la VSP est réservé aux seuls cars autorisés par convention avec AREA. Leurs
chauffeurs sont formés individuellement à l’utilisation de cette VSP par le Conseil général de
l’Isère.

Un financement partagé

Pour la réalisation de ces 5,5 km (qui s’ajoutent aux 4,5 km en service depuis 2007 sur
l’extrémité non concédée de l’A48), un investissement de 8,5 millions d’euros a été
nécessaire, cofinancé à parts égales par le Conseil général de l’Isère et AREA.

Vers un déploiement à l’échelon national

Bel exemple de synergie entre une société concessionnaire d’autoroutes, une collectivité
locale et les services de l’État, cette expérimentation sera suivie et évaluée afin de pouvoir
être reproduite partout où se pose une problématique comparable, permettant ainsi de
désengorger l’entrée des grandes agglomérations au bénéfice des usagers des transports
en commun.