Révision des tarifs de péage sur les réseaux APRR & AREA

Les tarifs de péage font l’objet d’une révision fixée contractuellement avec l’État. Cette année pour APRR & AREA, elle se traduira par une hausse moyenne de, respectivement, 0,90 % et 0,93 % appliquée à la classe véhicules légers.

Un cadre contractuel strict

Les hausses des tarifs sont encadrées par l’État. Le mode de calcul de la hausse des tarifs est défini dans les contrats qui lient les sociétés d’autoroutes et l’État.
L’augmentation a été mécaniquement calculée, prenant en compte :

• l’inflation ;
• les nouveaux investissements décidés par l’État : vaste programme de modernisation et de développement des réseaux impliquant un investissement privé – à la seule charge des sociétés d’autoroutes : APRR s’est engagé à investir 500 millions d’euros entre 2014 et 2018 dans le cadre des contrats de plan et 719 millions d’euros d’ici 2021 conformément aux engagements pris dans le plan de relance autoroutier.
• la hausse de la redevance domaniale, un prélèvement payé à l’État par les sociétés d’autoroutes

À quoi sert l’argent du péage ?

Les péages perçus sont utilisés en toute transparence. Ainsi, pour 10 € de péage payés :

• 3,90 € : impôts et taxes
• 3 € : construction et modernisation des réseaux ;
• 1,30 € : exploitation et services ;
• 1,80 € : représente les résultats de l’entreprise qui servent essentiellement à rembourser les dettes contractées pour la construction du réseau et l’acquisition en 2006 des sociétés APRR et AREA.

Prix rond au péage

Pour des questions de rendu de monnaie au péage, les augmentations sont répercutées par tranche de 10 centimes d’euros. Ainsi, sur les itinéraires à faible tarif, les montants peuvent ne pas changer pendant plusieurs années ou être majorés de 10 centimes certaines années.

Retrouvez tous les tarifs en vigueur au 1er février 2017 sur notre site www.aprr.fr