UN BOL D’AIRES AVEC APRR

le « Village vacances » sur l’aire

Moi, Amélie, 16 ans, je pars en vacances pour la dernière fois avec mes parents cet été. Nous avons décidé de parcourir la France en long, en large et en travers pour découvrir la richesse des régions françaises. Quoi de mieux que d’emprunter le réseau autoroutier pour les explorer… Voiture chargée, tout le monde ceinturé, nous voilà en route depuis Nancy pour l’autoroute des vacances. Nous avons l’habitude d’emprunter l’A31 et cette fois j’ai été interpelée par les panneaux de couleur marron que l’on voit le long de l’autoroute et qui mettent en avant les activités culturelles et touristiques alentour.
Un panneau a attiré mon attention en particulier, celui d’Auberive et son abbaye : son style est très contemporain. Grâce à mon smartphone je suis allée jeter un oeil sur le site mobile d’APRR et j’ai découvert qu’il avait été dessiné par l’illustratrice Zoé. De nombreux autres panneaux sont en train d’être changés. Tous sont réalisés par des illustrateurs de renom, comme Ted Benoit qui a dessiné deux bandes dessinées Blake et Mortimer. Papa est fan de BD et m’a transmis cette fibre, alors forcément cela m’intéresse beaucoup !

Après deux heures de voyage, ma petite soeur Léa, six ans, commence à manquer d’inspiration et nous chante toujours le même refrain : « une souris verte, qui courait dans l’herbe »… Il est temps de faire une première halte sur l’aire de Dijon-Brognon sur l’A31. On sent que c’est les vacances, le soleil brille dans le ciel, les voyageurs sont tout sourire ! Nous sommes accueillis par les « gilets rouges » APRR.

Ces membres du personnel de la société d’autoroutes nous présentent les différentes activités proposées sur l’aire et nous renseignent sur le bon déroulement de notre voyage.
Le principe cet été, le « Village des vacances » s’installe pour deux week-ends d’affilée sur une aire de services du réseau APRR, au total : huit week-ends, quatre aires ! À chaque édition, on retrouvera les mêmes activités et pas des moindres… Il y en a pour toute la famille, y compris Médor, notre fidèle compagnon ! Maman est la première à s’en donner à coeur joie avec les soins bien-être proposés.

Personnellement, je me laisse tenter par le Body Boomers, autrement dit du fitness en plein air. Malgré la chaleur, une petite séance de sport ne me fait pas de mal pour continuer à rester en forme. Papa me rejoint pour se dégourdir les jambes après avoir fait une petite pause sur un coussin géant à l’ombre d’un arbre.
Ma petite soeur Léa, quant à elle, fait immédiatement le grand plongeon dans la piscine à balles et s’amuse avec les autres enfants.
Et enfin, Médor profite de l’espace canin, installé par AnimoConcept. Des gamelles d’eau pour se rafraîchir, mais surtout un parcours agility pour se secouer les puces et quelques friandises avant de repartir ! Nous découvrons également les coulisses de l’autoroute avec la présence du studio mobile d’Autoroute INFO (107.7), la radio d’information trafic. Ce 38 tonnes aux couleurs de la fameuse radio se déplace avec le « Village des vacances » tout au long de l’été. Sur le plateau se succèdent de nombreux invités aussi variés que des gendarmes, des agents autoroutiers, des responsables sécurité ou encore le directeur général d’APRR. Pour le côté plus fun de l’opération, des offices de tourisme prennent également la parole et surtout les animateurs radio font gagner des milliers de cadeaux !

Sur les 5 000 présents distribués tout l’été, on peut remporter des séjours en thalasso, des DVD, des guides touristiques ou encore des entrées pour des musées et parcs d’attractions. Au programme de leur tournée estivale : 30 heures de direct depuis le studio mobile, 80 heures d’animations, plus de 100 invités et 5 000 cadeaux à gagner… Toutes ces rencontres m’ont donné des idées pour mon avenir professionnel. J’aime lire, j’aime écrire, le métier de journaliste semble me correspondre.

Avant de repartir, nous tombons sur un stand La Poste et cela nous met tout de suite la puce à l’oreille. Chaque année, la corvée de la carte postale à papy et mamie est l’exercice obligé et bien souvent on s’y prend à la dernière minute. À peine partis de la maison, nous pouvons déjà écrire notre carte postale pré-timbrée, à l’image du concept « Ouf, c’est les vacances !». La boîte aux lettres présente sur l’aire nous permet de la poster directement et nous sommes sûrs que la carte arrivera à temps.

Je découvre également l’application pour smartphone « Ma carte à moi » de La Poste qui me permet de prendre une photo de moi sur l’aire et d’y écrire un petit mot à mon amoureux… Le téléchargement se termine et hop dans quelques jours il recevra cette photo sous forme de carte postale dans sa boîte aux lettres.

Et grâce à APRR, durant cet été, le premier téléchargement d’une e-carte postale est gratuit ! Toutes ces activités sont accessibles les vendredis de 14 h à 19 h et les samedis de 7 h à 15 h.6 7

Nouveau territoire : la région Rhône-Alpes, nouvelles aires pour une pause tonique

Après avoir passé quelques jours en Bourgogne, nous sommes de retour sur l’autoroute et prenons la direction de la région Rhône-Alpes. Avant de partir à la conquête du massif de la Chartreuse, nous faisons une pause sur l’aire de Romagnieu qui communique via une passerelle avec celle du Guiers (A43). La sécurité est à l’honneur en ce jour du 18 juillet. Pour sensibiliser tous les voyageurs, AREA et la Prévention routière proposent un testochoc, ainsi que de la sensibilisation à l’hypovigilance avec l’installation d’un espace sieste aménagé de coussins géants ! Tout au long de l’été de nombreuses activités sont proposées sur ces deux aires avec des animations autour de la montagne, du patrimoine des « Vals du Dauphiné », des animaux, de l’histoire de l’automobile…

Après notre séjour dans les Alpes, nous poursuivons notre périple en direction du Sud et arrivons sur l’aire de Porte de la Drôme (A49). Ici un parcours acrobatique, destiné aux 4-12 ans, nous attend. Léa s’éclate ! Il est composé d’un pont de singe, de rondins en zig-zag, d’une montée en rondins, d’un slalom en drapeaux, de plateformes coccinelles, ainsi que de deux murs d’escalade. Heureusement qu’elle aime grimper ! Comme si ça ne lui suffisait pas, elle poursuit avec des bonds géants sur le trampoline, sauter elle aime ça aussi ! Un peu plus au calme d’autres enfants s’entraînent à réaliser les plus beaux châteaux dans le bac à sable. Maman et moi participons à un cours de zumba… Le temps d’un instant nous sommes emportées par le rythme endiablé et avons l’impression de voyager en Amérique du Sud ! Nous apercevons de loin papa qui s’est endormi dans un hamac… Une fois toutes nos activités terminées, Léa se fait une joie de le réveiller en lui sautant dessus. Quelle chipie !

« Livres comme l’aire » sur les aires de repos

Durant tout notre périple, nous en profitons également pour nous arrêter sur des aires de repos du réseau. Havres de paix, le long de l’axe autoroutier, nos pauses se transforment ainsi en moment de jeu et de détente, grâce aux vastes pelouses et parcours arborés qui composent ces lieux. Dépaysement et bouffée d’air assurés à quelques dizaines de mètres de l’autoroute, où nous jouons au ballon en famille. Pour rendre ces haltes encore plus agréables APRR a mis en place, sur 13 de ses aires, des espaces snacking qui permettent aux parents de prendre un café à l’issue du pique-nique.
Grande première, des « boîtes à livres » ont été installées sur 5 aires dans un univers de repos en parfaite adéquation avec la nature. Nous pouvons lire tranquillement un des 3 000 livres, collectés auprès des salariés APRR, à l’ombre d’un arbre sur un coussin géant. À peine arrivée, Léa se plonge dans une BD : la passion familiale pour les comic books commence à la gagner ! Je jette mon dévolu sur un recueil de nouvelles sur la jungle qui me transporte en Amérique du Sud. Pendant ce temps papa lit un magazine et maman sirote son café.
Dommage, on doit déjà repartir car la route est encore longue… mais chut ! Léa s’est endormie. Papa la porte jusqu’à la voiture, ça va nous faire un peu de tranquillité… Que cela soit cet été pour l’opération « livres comme l’aire » ou tout le reste de l’année, les aires de repos ne manquent pas d’atouts. Elles méritent de s’y arrêter !

La sécurité, une priorité

Au gré de nos rencontres sur les aires, nous comprenons que toutes ces animations gratuites sont bien évidemment présentes pour rendre les déplacements des vacanciers plus agréables et avoir l’impression d’être en vacances dès les premiers kilomètres sur autoroute. Au-delà de ça, APRR a pour mission première d’apporter confort et sécurité aux automobilistes. Les animations ont ainsi un double objectif, dont celui d’inciter les automobilistes à faire des pauses efficaces, régulières et plus longues ! Car même si maman et papa se relaient pour conduire, une pause fait du bien à tout le monde.

Les ambassadeurs du réseau, les « gilets rouges », sont eux aussi présents tout l’été pour donner des renseignements sur le trafic, des conseils sur les itinéraires et des informations sur les différents services proposés. Sur l’aire de Porte de la Drôme (A49), l’un d’entre eux nous a d’ailleurs parlé de l’application SOS Autoroute, créée par APRR. Gratuite et accessible sur iPhone et Android, cette application propose les mêmes fonctionnalités que les bornes d’appel d’urgence installées tous les 2 km le long de l’autoroute. Son vrai plus : elle augmente la fiabilité des informations fournies notamment grâce à son système de géolocalisation et évite les déplacements sur la bande d’arrêt d’urgence.