Autoroute A48, la voie réservée au covoiturage s’ouvre !

La voie réservée au covoiturage aménagée par AREA (groupe APRR) ouvre sur l’A48 à l’entrée de Grenoble.
AREA devient ainsi le premier gestionnaire d’infrastructures routières en France à ouvrir une voie réservée au covoiturage matérialisée par un nouveau panneau dédié aux voies réservées : le losange blanc sur fond noir.

La voie réservée au covoiturage, concrètement ?

Située sur l’A48 dans le sens Lyon vers Grenoble, cette voie réservée débute après la barrière de péage de Voreppe et s’étend jusqu’à la bifurcation A48/RN481. Elle est localisée sur la voie de gauche et couvre un linéaire de 8 km.
La voie réservée est activée lorsque le trafic se densifie et que la vitesse des clients diminue significativement.
Le losange blanc est alors affiché sur des panneaux lumineux situés au-dessus de la voie.
L’habituelle voie de gauche devient la voie réservée au covoiturage et la vitesse maximale autorisée est limitée à 50 km/h pour l’ensemble des voies.

Une fois activée, la voie réservée est ouverte :

  • à tous les véhicules légers contenant deux personnes ou plus*,
  • aux taxis (même sans client) ,
  • ainsi qu’aux véhicules dotés de la vignette Crit’Air zéro émission (véhicules 100% électriques ou hydrogènes).

* selon les recommandations sanitaires en vigueur à la date d’ouverture de la voie.

Pourquoi une voie de covoiturage ?

Réduire l’autosolisme (le fait d’être seul à bord de son véhicule) en favorisant le covoiturage, fait partie des engagements du groupe APRR pour contribuer à la transition énergétique et lutter contre le dérèglement climatique. Quasiment inexistant il y a encore cinq ans, le covoiturage est devenu un vrai mode de transport et il est unanimement plébiscité, notamment pour les trajets domicile-travail à l’entrée des grandes agglomérations.

Augmenter le nombre de personnes par véhicule, c’est diminuer le nombre de véhicules qui circulent et donc réduire les émissions polluantes. Deux autosolistes qui décident de covoiturer c’est un seul véhicule qui roule au lieu de deux. Covoiturer, c’est simplement être au moins deux dans un véhicule. Donc en famille cela fonctionne. Covoiturer, c’est aussi des économies sur les frais de transport, un temps de parcours réduit, plus de convivialité, l’accès à la mobilité pour tous et moins de congestion à terme.

Le groupe APRR construit depuis plusieurs années des parkings gratuits destinés aux covoitureurs, le plus souvent en partenariat avec les collectivités locales. Aujourd’hui, plus de 4 500 places sont disponibles aux abords des réseaux APRR et AREA. L’ouverture de la voie réservée au covoiturage constitue une nouvelle étape d’encouragement à la pratique de ces nouvelles mobilités.

La voie réservée au covoiturage, un nouvel objet pour tous

Cette voie réservée au covoiturage et son losange sont de nouveaux objets pour tous. Les premières semaines d’exploitation de la voie réservée permettront à chacun de découvrir et de s’approprier ce nouveau dispositif. AREA communiquera régulièrement pour expliquer son fonctionnement, les règles d’usage de la voie et les ajustements nécessaires. Les services de l’exploitation d’AREA s’y sont préparés.

 

Un dispositif d’information est disponible sur le site www.area-covoiturage.com

Une sensibilisation nécessaire

Dès l’ouverture de la voie réservée, une phase de sensibilisation est organisée par AREA. En effet, le losange blanc qui signale la voie réservée au covoiturage est un nouveau panneau, aujourd’hui inconnu du grand public.

Il est ainsi nécessaire d’accompagner les automobilistes dans leur usage de cette voie, en leur indiquant s’ils sont autorisés à l’emprunter ou non. Cette information pédagogique sera affichée sur un panneau lumineux situé au-dessus de la voie, qui communique avec un système de comptage automatique du nombre d’occupants dans les véhicules, mis en place par AREA.

Développée par la société Pryntec (www.pryntec.fr), cette solution intelligente installée sur le terre-plein central permet de compter le nombre d’occupants des véhicules, à l’avant comme à l’arrière, de jour comme de nuit et dans toutes les conditions climatiques.

Cette nouvelle génération de capteurs s’appuie sur la technologie dite de « deep learning » ou auto-apprentissage, qui enrichit la performance du système au fur et à mesure de son utilisation.

AREA n’effectue aucun contrôle sanction. Les voies de covoiturage sont maintenant inscrites au Code de la route. Les contrôles sont assurés par les forces de l’ordre, seules habilitées à verbaliser les usagers de la route. Les automobilistes en infraction encourent une amende de 135 € (90 € si paiement immédiat).